Audit en hygiène : un processus à multiples atouts

Un audit en hygiène est un processus de contrôle des installations et des bonnes pratiques sanitaires utilisées dans les entreprises du secteur alimentaire. C’est une occasion de mise en conformité du système de production ou un temps fort pour prévenir ce qui pourrait aller mal.

Les types d’audit

Les types d’audit sont de deux catégories différentes. Nous avons les audits internes (besoins internes) et les audits externes (besoins externes). En ce qui concerne les audits internes, c'est un processus mené dans et par l’entreprise elle-même. C’est un autocontrôle. S’agissant des audits externes, ils sont menés par l’entreprise, mais cette fois-ci chez un fournisseur.

 

Comment réaliser un audit

L’Audit hygiène est réalisé par rapport aux textes règlementaires en vigueur en matière d’hygiène et de sécurité sanitaire des denrées alimentaires. Ainsi ces derniers est effectif à la lisière des conformités liées à chaque entreprise. À cet effet, un contrat rédigé avant toute intervention. Également, un devis gratuit est effectué pour chaque demande de prestation.

En effet, lors d’un audit en hygiène, on  peut prélever des aliments pour effectuer des analyses bactériologiques. Ces analyses ont pour but d’identifier la flore pathogène et la flore d’altération présente dans les aliments, et si elle peut représenter un danger pour la santé.

 

La dureté d’un audit en hygiène ?

A ce niveau, il n’existe pas de règle standard sur la durée des audits. Elle dépend de la surface de l’établissement à auditer, de l’étendue des processus à évaluer, du nombre d’employés à interviewer. Le temps passé est relativement différent d’un établissement à un autre.

 

En résumé, l’audit en hygiène est pour chacun un moyen très accessible pour apporter des réponses appropriées, définir des actions correctives et pour établir les plans d’actions qui s’imposent.