Découvrez une brève description du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus diagnostiqué chez le sexe masculin. Cependant, bien qu’il s’agisse d’un type fréquent, il est également le plus difficile à traiter, limitant souvent le diagnostic et les soins précoces.

Mais d’abord, qu’est-ce que la prostate ?

La prostate est une glande exocrine présente uniquement chez l’homme et située sous la vessie, l’urètre la traversant et devant le rectum. Consultez notre site internet pour tout savoir sur l’adénome de la prostate, les troubles liés à la prostate, les traitements ainsi que d’autres maladies liées à la prostate. Les glandes prostatiques fabriquent un liquide qui fait partie du sperme, le liquide qui est libéré quand l’homme éjacule dans le cadre de la réponse sexuelle masculine. Au cours du vieillissement de l’homme, la prostate est soumise à deux conditions :
Augmentation bénigne (HBP hyperplasie bénigne de la prostate) ;
Cancer de la prostate.
Dans ce contexte, il est incontestable que la vigilance constante en matière de santé masculine joue un rôle fondamental dans l’espérance de vie des hommes.

Cancer de la prostate : définition

Le cancer de la prostate est un fibrome malin qui attaque la prostate. Il se distingue comme le deuxième type de cancer le plus fréquent chez les hommes, représentant un véritable problème de santé mondial.

Quels sont les symptômes des personnes atteintes d’un cancer de la prostate ?

Dans sa phase initiale, le cancer de la prostate a une évolution silencieuse et les patients ne présentent souvent aucun symptôme, ou lorsqu’ils en ont, il s’agit de symptômes liés à l’hyperplasie bénigne de la prostate, tels que :
Difficulté à uriner ;
Augmentation de la fréquence urinaire.
Au stade avancé de la maladie, vous pouvez : causer des douleurs osseuses, symptômes urinaires plus graves, infection généralisée, insuffisance rénale.

Comment prévenir le cancer de la prostate ?

Il n’existe aucun moyen de prévenir le cancer de la prostate, car les facteurs de risque tels que l’âge, l’origine ethnique et les antécédents familiaux ne peuvent être contrôlés. Cependant, certaines mesures peuvent être prises pour réduire le risque de développer un cancer de la prostate : poids, alimentation et activité physique, vitamines, minéraux et suppléments.