Jeûner sans objectif de perte de poids : des bienfaits évidents.

Le jeûne intermittent est une abstinence nutritive alternée entre le carême et  la prise nutritive suivant un intervalle régulier de temps. Sans nécessairement faire maigrir, il a  des avantages particuliers. En voici pour vous quelques-uns.

L’alimentation limitée améliore la santé

Plusieurs recherches ont démontré que la pratique du jeûne sans objectif de perte de poids améliore considérablement la santé. En fait, ce régime favorise un changement spécifique dans l'activité génétique des muscles, de même que la contenance en graisse musculaire et en macromolécules. Il s’agit d’un avantage majeur du jeûne dans le temps. Les chercheurs ont également prouvé qu’avec le jeûne partiel, la vitesse de gène de l'horloge du centre du muscle squelettique est intacte. C'est d'ailleurs ce qui fait que les avantages sont principalement alloués au jeûne dans le temps.

Le jeune augmente l’hormone de croissance

Le jeûne favorise une augmentation abondante des degrés de l'hormone de croissance. Cela est possible déjà à l’issue de trois jours de carême. Cette optimisation des degrés de l'hormone de croissance s’opère de deux façons spécifiques. Primo, le jeûne favorise la réduction de la graisse dans le corps ; ce qui induit immédiatement l'apparition de l'hormone de croissance. Secundo, il permet de maintenir inférieur le taux d’insuline sur une grande partie de la journée.

Réduire les inflammations et la glycémie

Le jeûne permet d’éliminer les toxines présentes dans le corps. Aussi, il favorise la diminution des risques d’inflammations et permet de résister  davantage à la peur ou au stress. Cette technique est également un atout majeur dans la régulation du taux glycémique. En fait, pendant la période de jeûne, le corps humain ne s'approvisionne pas en glucose. Pour fonctionner, l’organisme puise donc dans le stock déjà disponible.

En résumé, le jeûne sans objectif de perte de poids est un bon allié pour la santé notamment pour les muscles. Il permet par ailleurs de réduire les risques d’inflammations et de maintenir un bon taux de glycémie.