Les couches lavables : pourquoi les adopter ?

Parce qu’ils sont incapables d’identifier l’envie de se mettre à l’aise, les bébés se font placer plusieurs couches au cours d’une journée. Pour limiter les dépenses liées à cette exigence, certains parents optent pour des couches lavables. Voici quelques raisons qui pourraient vous convaincre à les adopter.

L’utilité des couches lavables

Les couches lavables sont utiles sur plusieurs fronts. Elles coûtent moins cher, vous permettant donc de faire quelques économies sur votre budget. Vous pouvez en savoir plus sur ce site. Une couche lavable est réutilisable environ 80 fois sans danger contrairement aux couches jetables. En effet, les couches jetables contiennent des matières chimiques capables de créer des démangeaisons au niveau des fessiers de vos bébés. Les risques de maladies sont presque à zéro (en cas de bon usage) avec l’adoption des couches lavables. Elles sèchent rapidement, et maintiennent la peau des fesses et l’entrejambe du bébé toujours secs.

Le moment idéal pour changer une couche lavable

Parce qu’elles sont réutilisables, les couches lavables ont aussi leur lot d’exigences. Par exemple, elles ne doivent pas rester trop longtemps sur l’enfant. Chaque fois que vous remarquez qu’elle est devenue humide ou que le bébé a fait la selle, vous devez systématiquement la faire remplacer. Laisser ainsi pendant longtemps, les déchets émis par l’enfant pourraient générer des microbes capables de le rendre malade. Il est toutefois recommandé de mettre du papier biodégradable en renfort à la couche.

Entretien des couches lavables

Comme son appellation l’indique si bien, ce sont des couches que vous pouvez bel et bien laver et réutiliser. Le lavage peut se faire aussi bien à la main qu’à la machine selon vos préférences et vos moyens. Toujours est-il que pour vous assurer la propreté de vos couches de bébé, vous devez en premier les débarrasser des matières fécales en cas d’existence, tremper la couche quelques minutes dans de l’eau puis laver au savon. Pour éviter qu’elle se déteigne, séchez-là à l’ombre.