L’essentiel à savoir le 3e pilier

Lorsque vous êtes en situation de travail, il est conseillé de souscrire au troisième pilier. Il s’agit d’une adhésion qui vous permet de cotiser de l’argent afin de vivre confortablement lors de votre retraite. Cependant, avant d’adhérer à cette option il est primordial de vous renseigner sur certains détails afin de comprendre son fonctionnement. De telles informations vous permettront d’être certain de votre choix.

Les conditions pour adhérer au 3e pilier

La souscription au 3e pilier est accessible à tous ceux qui possèdent une source de revenus mensuel ou annuel. Ainsi, que vous soyez un fonctionnaire d’État ou privé, ou un particulier à son propre compte, vous pouvez souscrire à cette option. Mieux, même en cas de chômage, vous pouvez toutefois aussi adhérer au 3e pilier une fois que vous percevez vos indemnités. Chez qui devez-vous signer un contrat de 3e pilier ? Allez sur http://art-troisiemepilier.ch// pour plus d’infos. Comment fonctionne le troisième pilier ? En effet, une fois souscrit à ce service, vous devez commencer par honorer une cotisation mensuelle que vous aurez décidée compte tenu de la capacité de vos revenus. Cependant, il est possible de modifier la prime mensuelle à payer lorsque vous ne serez plus en mesure d’honorer cette promesse.

Votre capital est-il garanti ?

D’abord, sachez que la souscription au 3e pilier est faite soit auprès d’une banque ou chez un assureur. Ensuite, vous disposez de plusieurs formules dont dépend la garantie de votre capital. Ainsi, au début de la signature de votre contrat, il est important de bien vous renseigner afin de choisir les services qui s’adaptent le plus à votre situation. Par exemple, lorsque vous optez pour une assurance à vie, tout votre investissement vous est retourné à la fin de votre contrat. En revanche, lorsque vous souscrivez à une valeur plus importante, en plus des placements indexés, les rendements sont en progression, mais vous risquez de cotiser pour une durée indéterminée.