Quelles nouveautés apporte la norme Euro 7

L’Euro 7 introduira une diminution des seuils d’émission des polluants déjà connus. Elle apportera entre autres un changement dans l’homologation.

Baisse des limites d’émission édictées antérieurement

Cette nouvelle législation resserra l’étau sur les quantités d’émission admises par les textes précédents. Vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus. Le seuil d’émission de l’oxyde d’azote (Nox) est aujourd’hui de 60 mg/km. Il passera à 30 mg/km en ce qui concerne l’essence. Présentement, le taux d’émission autorisé pour le monoxyde de carbone est compris entre 500 mg/km et 1 000 mg/km. Ce seuil sera ramené à une limite située entre 100 mg/km et 300 mg/km. 

La modification du processus d’homologation

L’avènement de cette charte antipollution complexifiera davantage la procédure d’homologation des véhicules lors de leur fabrication. Des vérifications seront effectuées à des températures basses comprises entre – 10 °C et – 40 °C.  Ces contrôles seront menés sur des espaces située en altitude à 2 000 mètres du sol. Par ailleurs, la durée d’utilisation des véhicules sera limitée à 15 ans ou après 240 000 km parcouru.

Prise en compte de nouveaux polluants

La norme euro 7 viendra jouter de nouveaux polluants sur la liste de ceux surveillés par les règlements antérieurs. Dans ce sens, les particules diffusées par le système de freinage ainsi que l’ammoniac seront strictement contrôlées.

La norme prendra en compte également les motos

Jusque-là, les motos sont soumises qu’à la norme Euro 5 et les véhicules à la réglementation Euro 6. La future charte prendra en compte aussi bien les engins à deux roues que les véhicules.