Qu’est-ce qu’une casse auto ?

Le plus souvent, nous avons tendance à prêter une allure vieillotte aux casses auto. D’aucuns estiment même que c’est un endroit peu recommandable dont les fréquentations pourraient se révéler dangereuses. Cette idée erronée a longtemps été colportée et pourtant les casses auto n’en demeurent rien de telles en raison de leur utilité.

Casse auto : qu’est-ce que c’est ?

La casse automobile désigne communément un lieu situé en banlieue destiné à stocker les épaves de véhicules. Les carcasses d’automobiles accidentés ou hors d’état d’usage sont conduites dans ce lieu pour être recyclées. Ainsi, quelques pièces rescapées réutilisables sont récupérées pour être remises sur le marché à des tarifs revus au rabais. Elles sont présentées sous forme de pièces d’occasion. Dans certaines circonstances ces épaves et carcasses sont dépolluées ou connaissent une nouvelle destruction. Consultez cet article pour de plus amples informations. Il n’y a cependant pas de crainte à vous faire quant à la gestion et la sécurité de cet endroit. Il est strictement règlementé par un cadre juridique bien connu et clair. D’ailleurs, il n’est pas possible de laisser trainer dans la rue un véhicule hors d’usage sous peine de répréhension de la loi. Pour ce faire, il importe de recourir aux services d’une casse auto adaptée.

Casse auto : comment ça marche ?

Qu’il s’agisse de carcasses, d’épaves ou de métaux de véhicules d’aucune plus grande utilité, les casses automobiles sont suffisamment renseignées pour la récupération de ces derniers. Bien entendu, les casses automobiles font dans la récupération de pièces telles que les batteries. Par ailleurs, les enlèvements se font sur rendez-vous au moyen de flotte de poids lourds notamment d’un camion-grue, d’un dépanneur plateau et exceptionnellement d’un poids lourd muni de remorque. Aussi, il importe de garder sur vous la carte grise qui vous autorise à céder le véhicule pour destruction, les certificats de cession pour destruction, de non-gage d’au plus un mois et une photocopie de votre pièce d’identité.